Accès direct au contenu

Témoignage d'Haïti: Astride passe de pneus à roues

Réadaptation Urgence
Haïti
Il est impossible de parler de routine à Sarthe. Chaque jour nous réserve ses surprises.  Ce jour-là, nous étions en train de travailler sous les tentes avec les patients lorsqu’un infirmier nous a demandé de le suivre car un nouveau patient était arrivé pour nous.  Nous nous sommes dirigées à l’entrée du camp où une expatriée d’une ONG de la République Dominicaine (pays limitrophe d’Haïti) nous a présenté une jeune Haïtienne, Astride Noël, qu’elle avait trouvée sur le trottoir dans un bidonville de Port-au-Prince.
Astride passe de pneus à roues

Il est impossible de parler de routine à Sarthe. Chaque jour nous réserve ses surprises.

Ce jour-là, nous étions en train de travailler sous les tentes avec les patients lorsqu’un infirmier nous a demandé de le suivre car un nouveau patient était arrivé pour nous.

Nous nous sommes dirigées à l’entrée du camp où une expatriée d’une ONG de la République Dominicaine (pays limitrophe d’Haïti) nous a présenté une jeune Haïtienne, Astride Noël, qu’elle avait trouvée sur le trottoir dans un bidonville de Port-au-Prince.

Depuis 20 ans, Astride marche sur ses genoux. Victime de la polio à l’âge de 7ans, elle n’a plus jamais pu marcher ni se mettre debout. Comme solution, Astride a fixé sur chaque tibia de grands morceaux de pneus de voiture et se déplace ainsi à quatre pattes.

Nous avons sorti de nos stocks une chaise roulante, et cinq minutes plus tard, Astride a pu repartir assise et ainsi retrouver sa dignité. Nous étions tous émus par ce qui venait de se passer et son large sourire a été notre plus beau cadeau.

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La crise du COVID-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Handicap International de trouver des moyens pour aider la petite fille. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence
© Thomas Freteur/HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence

La ville de Kinshasa compte aujourd’hui approximativement 12 millions d’habitants, dont près de 300.000 enfants vivant avec un handicap modéré à sévère. Handicap International améliore la qualité de vie des personnes handicapées grâce à différents projets qui doivent beaucoup au soutien belge.

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?